ISRAËL-PALESTINE

Quatrième Congrès Mondial pour la Paix

du 24 au 28 juin 2024
 à Caux, Suisse

Il n’est certes pas nécessaire de détailler les raisons criantes pour lesquelles nous avons, avec l’équipe d’Hommes de Parole, décidé d’organiser un quatrième congrès mondial, pour la paix en Israël Palestine…

Certains croient que cette paix est évidemment illusoire et totalement désespérée, que seule une apparente sécurité obtenue par la force a une chance de voir le jour. Pourtant, sans angélisme aucun, nous avons la conviction qu'existent d'autres voies que la haine, la violence, la vengeance, que la paix, la vraie, finira par advenir, non sous la contrainte mais dans un choix délibéré consenti par tous.

Il serait naïf de croire, d’imaginer même, que dans la situation actuelle ce quatrième congrès aurait le pouvoir d’élaborer une solution politique dès maintenant où dans les temps très proches. Mais il serait encore plus inconscient, totalement désespérant et mortifère de ne pas agir énergiquement, avec foi et confiance, pour se mettre en route dès aujourd’hui par des chemins qui ont déjà fait leurs preuves. Je pense notamment aux innombrables fruits obtenus au cours, et à la suite, de la première rencontre de Caux, et de nos trois premiers Congrès Mondiaux des Imams et Rabbins pour la Paix à Bruxelles, Séville et à Paris. 
Des fruits majeurs qui ont concrètement ouvert la voie, comme celui d’avoir renoué de manière « formelle » en 2003 le dialogue judéo-musulman rompu depuis mai 48 et considéré alors comme une utopie.

Israël-Palestine : une troisième voie

La région d’Israël-Palestine est marquée par des décennies de conflit, de souffrance, et de division, dont la communauté internationale porte une grande part de responsabilité. 

En tant que citoyen du monde, nous sommes bien sûr tous concernés par cette situation complexe et chargée d’émotion.

Face à ces défis, l’organisation d’une rencontre-congrès visant à rassembler des militants de la paix, intellectuels, politiques, religieux, artistes, universitaires, …, rencontre qui replace l’humain véritablement au centre, est l’un des projets qui apparait non seulement essentiel, mais incontournable.

Contexte

Les événements récents du 7 octobre, et la guerre ouverte Israël-Hamas qui fait suite, ont terriblement ravivé les tensions et la haine bien au-delà du champ de bataille. Cependant, il est essentiel de reconnaître et de témoigner qu’il existe des voies alternatives pour la cohabitation et la paix, basées sur le dialogue, la compréhension mutuelle et le pardon.

Objectif du Congrès

"témoigner aux yeux et aux oreilles du monde entier que la violence et la haine ne sont pas inéluctables, ne sont pas l'avenir, mais que la fraternité et l'amour sont en chemin"

Le congrès vise à :

Réunir des acteurs clés, militants pour la paix de différentes sphères : universitaires, politiques, artistes, religieux, spécialistes en CNV, etc. pour déterminer, proposer, et mettre en mouvement des solutions pacifiques et réalistes. Témoigner de l’existence d’une troisième voie, distincte des extrêmes, qui privilégie le dialogue, la coexistence et la réconciliation.
Initier des actions réalistes et très concrètes pour promouvoir la paix, la tolérance et l’ouverture.


Thèmes Abordés

Une autre voix existe :

celle de tous ceux qui sur place en Israël et Palestine, mais aussi partout sur la planète, refusent de baisser les bras. Cette voix hurle que tout n’est pas perdu à condition que l’humain soit remis au premier plan. Cette voix mobilisatrice, il faut qu’elle soit entendue d’urgence dans le monde entier.

Leadership Féminin :

Mettre en avant le rôle essentiel et primordial des femmes dans la construction de la paix.
Reconnaître leur contribution trop souvent sous-estimée dans les processus de réconciliation.

Éducation pour la Paix :

Intégrer des programmes éducatifs, y compris artistiques, favorisant la compréhension interculturelle dès le plus jeune âge.
Promouvoir des initiatives d’éducation à la paix dans les écoles et les universités.

Dialogue Interreligieux :

Encourager les échanges entre représentants des différentes religions.
Explorer les valeurs communes et les enseignements de paix dans les textes sacrés.

Actions Concrètes :

Créer des groupes de travail pour élaborer des projets réalistes et concrets (échanges culturels, programmes de sensibilisation, etc.).
Organiser des campagnes de communication pour encourager les sociétés civiles à s’engager et agir concrètement pour la paix.

Conclusion

Ce congrès sera une plateforme pour l’espoir, et l’action, où des voix diverses se réuniront pour échanger et témoigner qu’un avenir de coexistence, de respect et de compréhension est possible.

Confirmer que des batailles ont été perdues mais que maintenant la paix est à gagner.

En rassemblant des acteurs clés de divers horizons, nous proposerons une troisième voie vers la paix, pour une situation au proche orient où le dialogue et l’ouverture prévalent sur la vengeance, la haine et la violence.


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
https://cauxpalace.ch/fr/